Au secours, mon chien aboie ! Que dois-je faire ?

C’est un problème récurent dans la vie d’un maître : l’aboiement. Pourquoi mon chien aboie ? Est-ce justifier et doit-on le laisser faire ? Comment arrêter les jappements incessants ? On vous dit tout dans cet article !


Pourquoi mon chien aboie, est-ce normal ?

La réponse est oui ! Si les aboiements intempestifs et excessifs peuvent être agaçant (surtout pour les pauvres voisins), gardez toujours en tête que c'est le principal moyen d'expression de votre chien. En effet, les aboiements traduisent un ensemble de sentiments et situations auxquels nos amis sont amenés à faire face.


Il existe plusieurs type d'aboiement. Le nombre varie en fonction de la littérature, mais pour faire simple je vous les regroupe en 6 catégories : l'excitation, l'attention, la défense, le mal-être, l'alerte et la peur.

EXCITATION

  • Votre chien est tout excité, c'est d'ailleurs l'aboiement le plus fréquent. Que ce soit pour jouer, avoir sa nourriture, partir en promenade ou accueillir quelqu'un qu'il aime, il va se faire entendre. Que ce soit également avec un autre chien ou auprès de vous, cet aboiement a tout simplement pour but de dire qu'il est content.

  • Cet aboiement s'accompagne généralement d'un chien en position de jeu, c'est-à-dire avec l'arrière-train en l'air, ou alors d'un chien tout foufou, qui saute et bouge dans tous les sens.

  • En général, on peut le reconnaitre car c'est un aboiement clair, rapide à une durée non constante (plus les intervalles sont couts, plus il est content).



ATTENTION

  • Votre chien demande de l'attention et attend quelque chose de vous. Que ce soit pour lui ouvrir une porte, ou lui donner un jouet ou sa nourriture, cet aboiement à pour but d'attirer l'attention de quelqu'un et de déclencher quelque chose de précis.

  • Il aura une position assez statique, le regard bien tourné vers vous.

  • En général, on peut le reconnaitre car c'est un aboiement clair et rapide une série de 3, et marque souvent une pause avant de recommencer, pour voir s'il a attiré votre attention.





PEUR

  • Votre chien a peur, de quelqu'un ou quelque chose et il est alors tétanisé. Aboyer est alors un moyen pour lui d'exprimer sa peur et demander que cela s'arrête (au même titre que nous pouvons hurler si on se fait agresser!)

  • Il est nerveux et bouge parfois beaucoup. La peur peut aussi le contraindre à se recroqueviller sur lui, et sa queue est souvent rentrer à l'intérieur.

  • Cet aboiement peut ressembler à celui de l'excitation. Votre chien pousse un cri aigue et fort mais souvent plus long que lorsqu'il est excité.


MAL-ÊTRE

  • Votre chien n'est pas bien, et veut vous communiquer son mal-être : il est stressé ou il a mal quelque part. Que ce soit la solitude, comme les chiots lors des premières nuits, ou pour vous partager une douleur physique.

  • Il est généralement en boule, ou recroquevillé sur lui même.

  • La plus part du temps c'est davantage un gémissement léger et long qu'un aboiement. Cela peut durer longtemps.



ALERTE

  • Votre chien a entendu ou vu quelque chose qui a attiré son attention. Il ne sait pas encore si c'est quelque chose de positif ou négatif, et se tient en alerte. Ce son qu'il émet permet d'annoncer sa présence et attention.

  • Le jappement s'accompagne souvent d'une posture debout et bien droite car il est prêt à défendre son territoire.

  • En général un aboiement fort mais "étouffé", sur de long intervalles. Il fait souvent des pauses entre ses séries, avant de les renouveler.




DEFENSE

  • Il n'est plus dans une phase d'alerte. Il a clairement identifié une menace (selon lui), et elle est bien là : un voleur ou une mouche sur son territoire, il veut alors vous défendre.

  • La posture est très similaire à celle de l'alerte. La différence sera dans ses mouvements. En alerte, il sera beaucoup plus statique car à l'écoute. En défense, il piétine un peu plus sur lui même comme s'il se préparait à bondir.

  • L’aboiement est alors très bref et fort. Le chien peut montrer montre plusieurs signaux d’avertissement avant de l’utiliser : aboiement de peur, grognements, queue droite… Attention à la morsure si la menace persiste.. Aie !



+ petits mouvements



Ce qu’il ne faut pas faire lorsque ton chien jappe et pourquoi

Les deux principales erreurs (que font 99% des personnes) c’est : crier et y prêter attention. Si vous faite un ou les deux vous allez contribuer à renforcer ce comportement. C'est un reflexe, on conviendra qu'au début il est dur de se retenir, mais il sera important de prendre sur soi au risque de renfoncer involontairement son comportement.

  • Arrêtons nous sur le premier: crier.

Sachez que le cri d'un maître à son chien est vu comme une récompense pour ce dernier. Ainsi en lui criant "mais tu vas arrêter ? Oui ?!" votre chien comprends tout simplement "C'est bien mon pépère, continu d'aboyer !"

  • Arrêtons nous sur le deuxième: y prêter attention.

Si vous prêtez attention aux comportements de votre chien, il va alors associer l’aboiement à "j'obtiens ce que je veux". Cela peut être une récompense, une attention ou un jeu. Par exemple, s'il aboie pour avoir une peluche ou aller dehors, l'aboiement déclenchera l'action souhaitée de votre part. Ainsi son aboiement sera perçu comme positif puisque cela lui permet d’avoir ce qu’il souhaite.


Ce qu’il faut faire pour que ton chien arrête d’aboyer

Pour que votre chien arrête d'aboyer, deux étapes:

  1. Analyser la situation pour comprendre pourquoi votre chien aboie. Il est primordial dans un premier temps d'être capable de différencier les aboiements de votre chien et de connaitre la raison de ce comportement.

  2. Pour ensuite agir en conséquence. En fonction du contexte et type d'aboiement vous n'aurez pas la même réaction, mais ils auront tous pour but de lui apprendre à s’arrêter.

1. Analysez la situation

Avant toute chose, il faut pouvoir reconnaître les différents type d'aboiement pour en connaitre la cause. Nous avons vu plus haut les 6 différents types d'aboiement, mais comment les différencier ? Vous l'avez sans doute remarquez, ce n'est pas toujours une science infuse.

On peut les différencier grâce à 5 éléments: le contexte, l'intensité, la durée, la fréquence et la position.

  • Le contexte: il faut alors passer tout en revue. La réponse se trouve souvent directement dans le contexte. Posez-vous le plus de questions possible pour comprendre son positionnement. Sommes-nous le matin ou l'après-midi ? A-t-il déjà mangé, dormi, exercer ou bu récemment ? Etes-vous dehors ou en intérieur ? Semble t-il aboyer dans le vide ou cibler son jappement vers quelqu'un ou quelque chose ? Quelque chose de particulier vient de se passer (un bruit fort, une personne qui passe)... etc Sont tout autant d'éléments pour vous aider à dresser le contexte de ce comportement.

  • L'intensité: les cries aigues traduisent généralement une excitation ou sentiment de joie. S'ils sont plutôt graves, ce sont probablement des aboiements de peur ou défense.

  • La durée: si les aboiement durent longtemps, c'est qu'il attend quelque chose, et peut traduire un aboiement d'attention.

  • La fréquence: lorsque les aboiements sont répétitifs, c’est que l’animal veut avertir de quelque chose. Cela peut être un danger, une urgence ou exprimer un stress.

  • La position: la posture de votre chien est un très bon moyen d'analyser son comportement. Soyez attentif au body language. Et oui chez les chiens aussi ça existe. La queue notamment est un très bon indicateur. Lorsqu'elle est haute et droite cela est synonyme d'alerte. Elle est recroquevillée, il a peur. Elle bouge dans tous les sens, il est content et veut jouer.


2. Agir en conséquence

En apprenant à différencier les types d’aboiements et à identifier ce qui les déclenchent, vous pourrez alors avoir la bonne réaction et, lorsqu’ils sont gênants, parvenir à les stopper ou empêcher.


Plus facile à dire qu’à faire, on est d'accord ? Mais alors, concrètement, que faut-il faire pour que son chien aboie ? Surtout si on ne peut ni crier ni y prêter attention.

  • Ignorance: Ne pas prêter attention ne veut pas dire rien faire. Or dans certains cas, il faudra littéralement ignorer votre chien. C'est typiquement le cas d'un chiot qui fait ses premières nuits, ou un caprice comme avoir un jouet ou qu'on lui ouvre une porte. Laissez-le bouder en aboyant et il finira pas se taire. Il doit assimiler les banalités de la vie comme être seul ou ne pas avoir tout ce qu'il veut en temps voulu.

  • Distraction: On est d'accord, dès fois on a pas le choix on doit agir. Il aboie fréquemment contre vous, ou au près du facteur qui passe par exemple ? L'ignorance ne marchera pas forcément. Dans ce cas distrayez-le en détournant son attention sur autre chose. Donnez lui un ordre ou tour que vous avez l'habitude de lui faire. Donnez lui un jouet ou demandez lui d'aller chercher sa balle sont tout autant de bonnes techniques.

  • Réprimande: On ne va pas gronder puisque haussez la voix n'est pas le bon comportement à entreprendre, et on ne va pas non plus le punir pour avoir exprimer un sentiment. En revanche une petite réprimande "douce" (du moins pas méchante j'entends) peut permettre de le faire taire. Un petit coup de pistolet à eau, de brumisateur ou de citronnelle (les chiens n'aiment pas l'odeur) permet d'attirer net son attention et le faire arrêter.


Gardez des bonnes habitudes sur le long terme

Pour que ce comportement s'inscrive dans la durée n'oubliez pas de récompenser votre chien quand il arrête de japper. De la joie, des caresses, des friandises. Donnez tout !

Profitez en pour renforcer son éducation en lui apprenant un mot clé comme "chut", cela prendra du temps mais peut s'avérer très utile pour la suite. Un chut sec mais pas forcément trop fort est à favoriser.


N'hésitez pas à commencer les exercices dans des environnements facile, comme par exemple chez vous. Utilisez toute occasion, dès qu'il se met à aboyer même si vous êtes dans un parc et que cela ne gêne pas. Au fur et à mesure vous pourrez augmenter la difficulté.



Posts récents

Voir tout
logo et texte.png

Merci pour votre visite !

Lorsque nous avons accueilli Raymond, notre premier chien, nous nous sommes vite retrouvés livré à nous même. Nous avons voulu créer ce blog pour partager nos astuces et aider tous les autres maîtres. 

  • Youtube
  • Tiktok
  • Instagram
  • Noir Pinterest Icône

Retrouvez toutes nos vidéos sur Youtube