top of page

La première nuit de Raymond

C'est le moment que j'appréhendais le plus : la première nuit. Ce stresse était uniquement lié à nos voisins. J'avais peur que Raymond fasse trop de bruit et qu'il les réveille, ce qui aurait endommagé nos relations déjà moyennes avec eux. La première nuit -et d'ailleurs je dirai même les trois premières nuits- sont importantes, car elle vont apprendre la solitude à votre chien, et lui définir son rythme de journée. C'est une étape très stressante pour votre animal, et c'est important d'en avoir conscience pour ne pas la négliger. Je vous partage dans cet article la première nuit de Raymond. Pourquoi ? Parce que j'ai moi-même cherché ce type d'article pour me rassurer avant son arrivée, et je n'en ai trouvé que très peu.




La première nuit, la plus difficile

La première nuit, nous n'avons pas pu dormir chez nous puisque le voyage (20 heures de voiture aller-retour) était trop long. Nous avons donc dormi chez mes parents à mi-chemin. Pour sa première nuit, nous l'avons mis seul dans la salle de bain à côté de notre chambre. Nous lui avions préparé un espace apaisant avec une couverture et peluche de son élevage, et mon tee shirt porté la journée pour lui laisser des odeurs rassurantes. Nous avions mis aussi deux paniers pour lui laisser le choix (un fermé un ouvert), un peu d'eau, un bruit blanc (la ventilation automatique), et quelques jouets si jamais il se réveillait la nuit.


Puisqu'il était dans la salle de bain, nous sommes resté à côté pour nous doucher, nous brosser les dents... etc. Ce moment était important car il a permis une transition en douceur avant de partir discrètement dans la chambre. Il s'est endormi assez vite et naturellement vers 23h. Il nous a ensuite réveillé vers 5 heures du matin. Attention, il ne faut absolument pas le faire, mais je l'ai quand même fait, j'y suis allée. Ses pleurs m'ont fait mal au cœur, et je ne voulais pas qu'il réveille le reste de la maison. Même si ce n'est pas à faire, je ne regrette pas. Et j'y retournerai encore si c'était à refaire. Pourquoi ? Parce qu'il était tremblant de peur et s'était fait pipi dessus. Se retrouver seul pour la première fois de sa vie, et en plus dans un nouvel endroit, a été une expérience traumatisante pour lui. Je suis restée 20 min en tout, j'ai changé le tapis de propreté au fond de son panier pour qu'il soit au sec, je l'ai câliné, remis dans son panier, puis restée quelques petites minutes avant de filer sur la pointe des pieds dans ma chambre.


A partir de là il s'est rendormi et à dormi jusqu'au réveil. Je suis ensuite allée le réveiller vers 8 heures pour commencer la journée. Je ne voulais pas trop attendre, car cela faisait déjà long pour lui.



Le deuxième jour, pendant le long trajet de voiture


La deuxième nuit, celle du caprice

La deuxième nuit qui était cette fois chez nous a été un peu similaire. Malheureusement, nous avions fait beaucoup de voiture (7 heures), donc il avait déjà beaucoup dormi. Forcément, il n'était pas fatigué au moment d'aller au lit vers 22h. Il n'a ce pourtant rien dit, et a attendu vers 3 heures du matin pour se manifester avec des pleurs.


Je ne voulais pas y aller, mais sous la pression de mon mari qui avait peur d'embêter les voisins j'y suis allée. Cette fois-ci j'ai senti que ce n'était pas de la peur mais plus une manière d'attirer mon attention. Il jouait dans tous les sens quand je suis arrivée, il pensait sans doute que la journée commençait. Comme conseillé par les éducateurs canins, j'y suis allée mais j'ai pris soin de ne pas lui parler, ni de le regarder. Je ne l'ai pas non plus câliné. Je me suis posée à côté de son panier, juste pour qu'il sente ma présence. Forcément, il est directement venu se blottir contre moi. J'ai attendu une dizaine de minutes, et je l'ai mis dans son panier. Mais rebelotte il revenait vers moi. J'ai du répéter au moins quatre fois cet enchainement avant qu'il ne reste définitivement dans son panier. J'ai attendu encore quelques minutes et je suis partie extrêmement discrètement (moi même je ne m'entendais pas !). En tout, j'ai dû rester 45 minutes je pense. Pas 1 heure non plus, mais quasiment.




La troisième nuit, la bonne pioche

Alléluia, la troisième nuit était la bonne ! Bien décidée à ne pas revivre la même nuit, ce 4ème jour j'ai mis toutes les chances de mon côté. Et ça a fini par payer. Je lui avais mis du spray relaxant dans sa niche, une bouillotte pour reproduire la chaleur de ses frères et sœurs, et surtout je l'ai beaucoup dépensé la journée. J'ai fais plusieurs balades avec lui la journée, et je suis restée quasiment toute la soirée à jouer avec lui pour pas qu'il soit tenté de faire une sieste. Par conséquent, le soir il est tombé de fatigue et a fait sa première nuit complète. Il faut dire aussi que pendant ces quatre jours il avait appris à être seul progressivement. J'étais en télétravail les premières semaines où on l'a eu, alors je partais 20 min, 1h par-ci par-là, pour qu'il s'habitue à être seul.


Il n'a donc fait aucun bruit, et n'en a plus jamais refait. Ce matin là, je me suis levée à 6 heures. Je voulais que la journée commence vite afin de crier victoire rapidement. Je me suis levée encore 2 ou 3 matin tôt à 6 heures, et après j'ai mi mon réveil à heure normale, et on a même fait grasse mat (bon jusqu'à 9 heures certes mais quand même), le samedi et dimanche.



Au final, les premières nuits sont à l'image de l'éducation d'un chien. Il faut être patient, mais tout fini par s'apprendre naturellement. J'ai conscience qu'on a eu de la chance avec Raymond, car ses pleurs restaient légers et n'ont duré que deux nuits.


Pour plus de conseils, on vous invite à lire notre article dédié : Comment gérer la première nuit de votre chiot chez vous ?

Posts récents

Voir tout

Commenti


logo et texte.png

Merci pour votre visite !

Lorsque nous avons accueilli Raymond, notre premier chien, nous nous sommes vite retrouvés livré à nous même. Nous avons voulu créer ce blog pour partager nos astuces et aider tous les autres maîtres. 

  • Youtube
  • Tiktok
  • Instagram
  • Noir Pinterest Icône

Retrouvez toutes nos vidéos sur Youtube

Suivez nous sur Instagram

S'abonner à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

bottom of page