top of page

Partir en road trip sur la côte Californienne avec son chien

Partir à la découverte de la Californie ! On en rêvait depuis si longtemps, qu'on aurait JAMAIS pensé qu'un jour on le ferait avec notre chien. Partir avec son chien en vacances, c'est formidable car ça donne lieu à des souvenirs magiques et contribue fortement à renforcer votre relation avec lui. Pour partir serein, il y a quelques éléments à préparer et astuces à connaitre. On vous partage notre parcours et vacances pour vous donner des idées.



Bien préparer son départ

Mine de rien, il y a un peu de paperasse à faire pour avoir votre chien avec vous dans l'avion, mais rien d'insurmontable, rassurez-vous. Il faudra tout d'abord vérifier que la compagnie aérienne autorise les chiens sur leur ligne, puis regarder leurs conditions pour rassembler tous les éléments demandés (vaccins, certificat de bonne santé, sac de transport aux bonnes dimensions...).

Pour connaitre toutes les formalités pour prendre l'avion avec son chien aux Etats-Unis, allez voir notre article dédié "Prendre l’avion avec son chien aux Etats-Unis"


Préparer son départ, ce n'est pas uniquement organiser son circuit, c'est aussi préparer sa valise et celle de son chien. Pensez également à anticiper vos éventuelles besoins sur place pour préparer vos valises au mieux.

Pour en savoir plus comment préparer votre départ et éviter les pièges, allez voir notre article dédié "Tout ce qu'il faut savoir pour voyager aux Etats-Unis avec son chien"



Preparer son circuit

Les Etats-Unis sont grand, il faudrait plusieurs voyages pour tout faire. Voici quelques conseils pour préparer votre circuit adapté à vous et votre chien :

  • Planifier vos journées: vous n'aurez pas forcément besoin d'organiser un agenda militaire, mais notez à minima chaque attraction que vous voulez voir et renseignez vous sur les horaires d'ouvertures, le prix, si votre chien est accepté... etc. L'idée est de ne pas perdre de temps ou d'être pris au dépourvu sur place car les journées ne sont jamais assez longues. Il en va de même pour votre budget. Chaque attraction coûte cher et vous ne pourrez sans doute pas tout faire, alors renseignez vous pour prioriser. Mutualisez votre temps pour ne rien louper !

  • Sélectionnez des hôtels qui acceptent les chiens: pour être sûr de ne pas vous faire recaler sur place. Nous avons tout fait avec Booking, cela se fait très bien. Attention au supplément chien appliqué. Ce coût n'est pas toujours communiqué au préalable, nous prévoyez un budget entre 25$ et 50$ par nuit et par chien. Pour vous aider à trouver un hôtel dog-friendly, allez voir notre article Comment trouver un hôtel dog friendly. Ou vous pouvez regarder les hôtels dans lesquels nous avons séjourné et pouvons recommander sur notre article Tout ce qu'il faut savoir pour voyager aux Etats-Unis avec son chien.

  • Bien budgéter son voyage: Les Etats-Unis coutent très cher. Pour 3 raisons principalement : La première tout est payant, même ce qui ne l'est pas forcément chez nous ; la deuxième tout coûte plus cher que chez nous d'environ 20 à 30% en moyenne ; la troisième, il y a beaucoup de frais caché car le prix annoncé est rarement celui que vous allez payer. Entre les taxes en tout genre (de séjour, de resort, d'entertainment ou tout simplement la TVA), les frais de réservation ou de dossier ainsi que les pourboires, vous payerez toujours plus cher qu'annoncé. Par exemple sur une nuit affichée à 200$ il faudra ajouter les frais de parking (jusqu'à 72$ la journée à LA), les frais de réservation, et les frais entertainment et enfin les frais liés à votre chien (jusqu'à 50$ la nuit). Il est donc très facile de se retrouver hors budget. Visez toujours en dessous de vos attentes budgétaires pour contre balancer l'addition finale. Au pire s'il vous reste plus que prévu cela vous laissera de quoi vous faire plaisir les derniers jours.

  • Ne vous limitez pas aux activités avec votre chien uniquement: partir avec son chien c'est bien entendu faire en sorte qu'il puisse profiter au maximum avec vous. Aucun intérêt à le prendre pour rester chaque jour enfermer dans la chambre d'hôtel on est d'accord. En revanche pensez à vous et autorisez-vous des activités sans votre chien. Ces vacances c'est aussi les vôtres, faite-vous plaisir. Autorisez-vous certaines envies et activités pendant votre séjour. Medor vous remerciera d'avoir un moment au calme dans l'enchainement de ces folles journées qui l'attende. Pour notre part en 15 jours nous avons fait 5 activités sans Raymond puisqu'il n'était pas autorisé (Cirque du Soleil à Las Vegas, visite des studio Paramount à Los Angeles, admirer la vue en haut du Mont Jacinto à Palm Springs et un concert du philharmonique de LA à Los Angeles, prison Alcatraz à San Francisco)

  • Réserver votre voiture: car qui dit road trip, dit voiture. Gagnez du temps en réservant en avance, après plusieurs heures de vols vous serez contents d'avoir cette démarche là en moins à faire. Prenez aussi une voiture adéquate pour votre chien.



Notre circuit

Pour vous donnez une idée de ce qui est possible avec un chien, voici la carte de l'itinéraire de notre circuit à droite en image.

En 15 jours, nous avons parcouru 3500 kilomètres et découvert une vingtaine de villes. Un rythme dynamique comme on aime mais pas pour autant express.


Ci-dessous nos étapes principales. N'hésitez pas à cliquer sur certaines, nous avons fait des articles dédiés :


Est-ce que Raymond a été une entrave pendant nos vacances ?

Certainement pas. Au contraire, partir avec Raymond à rendu nos vacances encore plus belles et c'était beaucoup plus simple que nous l'aurions on pensé, voici pourquoi :

  • Tous les pays et vacances ne s'y prêtent pas, mais les Etats Unis sont dog friendly et bien aménagés pour nos amis à quatre pattes, et ce tout au long du séjour. Pour commencer, leurs aéroports proposent des espaces dédiées aux chiens où ils peuvent faire leurs besoins. Une large gamme d'hôtels acceptent les chiens, nous n'avons eu aucun souci à trouver. Nul besoin de s'y prendre en avance. Nous avons réserver tous nos hôtels une dizaine de jours avant et pourtant nous partions en plein été pendant la haute saison.

  • Raymond n'a jamais posé problème et a pu nous suivre dans la quasi totalité de nos activités. Sur nos 2 semaines de vacances, seulement 5 attractions lui étaient interdites : Les Studios Paramount et un concert au Hollywood Bowl à Los Angeles, la prison Alcatraz à San Francisco, le Mont Jacinto à Palm Springs et le Cirque du Soleil à Las Vegas. Nous avons pu le laisser quelques heures se reposer à l'hôtel pendant nos activités. Bien entendu les gens sont toujours plus tolérant avec un petit chien. Par exemple nous avons fait l'exposition Titanic à Las Vegas avec Raymond dans notre sac. Les chiens n'étaient pas autorisés mais nous avons demandé à l'accueil s'il était possible de venir avec Raymond dans son sac, et ils leur à fallu une seconde et un regard pour nous dire oui sans aucun souci.

Il est certain que nous avons aussi organisé nos vacances en fonction de Raymond. Nous avions à coeur de faire un maximum de choses avec lui, sinon il n'y avait aucun intérêt à le prendre avec nous. On se pose toujours bien la question avant de partir en vacances. On aime alterner les vacances avec et sans lui. Parfois cela ne s'y prête pas toujours d'avoir Raymond, et savoir le laisser est plus sage. Si on doit le laisser, il faut une bonne alternative, le mode de garde qui vous convient le mieux c'est la pension. C'est comme aller en colonie de vacances pour lui, il adore !



De la même manière que nous avons pris en compte nos besoins et envies, nous avons naturellement intégré celles de Raymond. Nous avons pris soin d'intégrer des moments plus natures comme des parcs et plages pour que Raymond se défoule à fond chaque jour. A aucun moment nous avons eu le sentiment de nous priver d'une activité que nous voulions faire.


Les bonnes surprises de voyager avec Raymond aux États Unis

Voyager avec Raymond, c'est créer des moments magiques et uniques avec lui. Ça nous permet aussi de renforcer notre relation et confiance l'un dans l'autre. C'est un vrai membre de la famille pour nous. Plutôt que de payer une pension, on préfère payer un hôtel et l'avoir avec nous.


Raymond a été accepté dans beaucoup plus de lieux que nous l'aurions pensé. Et notamment des lieux initialement interdit aux chiens, les californiens se sont montrés très compréhensif. Comme les expositions, les casinos, restaurants et autres…


Partir en vacances avec son chien c'est aussi sociabiliser votre chien. C'est l'habituer à être des bruits, être dans la foule et rencontrer de nouveaux chiens. Je suis persuadée que si Raymond est aussi facile à emmener partout, c'est justement parce qu'on multiplie ce types d'expériences avec lui depuis qu'il est petit.



Les bémols que nous avons rencontré pendant nos vacances

Le premier inconvénient à partir avec son chien est forcément financier. Certes une pension n'est pas gratuite mais reste moins cher que de le prendre avec soi. Je conseille de prévoir un petit budget pour son chien ou du moins avoir conscience de ce coût pour partir serein. Si en Europe on ne facture pas systématiquement les chiens dans les hôtels, ou très peu, aux États Unis c'est tout l'inverse. Nous en avons eu entre 25 et 50 dollars par nuit pour Raymond. Multiplié par 15 nuits, ça monte vite ! Sachant que cela n'inclut absolument rien, contrairement en Europe, où parfois il y a une gamelle et des friandises à disposition. À cela il faut ajouter le prix du billet d'avion. Aller retour, Raymond nous a couté 250 dollars. Malgré l'aspect pécunier on ne regrette pas d'avoir pris Raymond, il fait partie intégrante de notre budget.


Le deuxième inconvénient peut être la chaleur à anticiper en fonction d'où vous voyager et de la période de l'année. On a dû le porter à plusieurs reprises, que ce soit évidemment à Las Vegas où nous avons eu très chaud mais aussi à Los Angeles où même si le temps était doux, le sol pouvait s'avérer étonnamment bouillant. On avait fréquemment avec nous son sac, pour le porter de façon plus confortable, mais c'est pas toujours agréable de se traîner un sac toute la journée. Il faut penser à s'organiser en conséquence et anticiper.


Le troisième inconvénient a été l'incohérence des parcs nationaux. Car si sur le papier les chiens sont autorisés, en réalité ils ne sont autorisés que sur les espaces communs comme les parkings, ou la où il y a les commerces. Vous ne pouvez pas partir en randonnée ou aller voir un point touristique avec votre chien. Cela dit, beaucoup de gens transgressent car nous avons vu beaucoup de chiens. Si pour certains lieux cela est justifié et expliqué (par exemple sur un site protégé les urines de chiens font fuirent les animaux vivant sur cet espace), pour d'autres endroits cela n'a pas de raison d'être (je pense aux chemins de randonnées balisées au goudron et délimité par une rambarde). Peut importe votre avis, il est important de respecter les consignes. Pour notre part, lorsque Raymond était interdit nous le portions ou nous le prenions dans notre sac.



Lisez la suite de nos aventures américaines

Si cet article vous a plu, retrouvez la suite de nos vacances avec nos articles dédiés à Los Angeles, Palm Springs, Las Vegas et Los Angeles.


Pour vous aidez à préparer votre séjour lisez aussi les articles suivants:

Posts récents

Voir tout

Comments


logo et texte.png

Merci pour votre visite !

Lorsque nous avons accueilli Raymond, notre premier chien, nous nous sommes vite retrouvés livré à nous même. Nous avons voulu créer ce blog pour partager nos astuces et aider tous les autres maîtres. 

  • Youtube
  • Tiktok
  • Instagram
  • Noir Pinterest Icône

Retrouvez toutes nos vidéos sur Youtube

Suivez nous sur Instagram

S'abonner à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

bottom of page